Bague anneaux Ménage à trois en or 18kt recyclé

1 890,00 €
La bague anneaux Trois ors est un classique joaillier réinventé. Son allure sport et chic en fait un incontournable de la Maison Acmée.
Taille
Quantité

Date d'envoi estimée le 28/12/2022

Fabriqué en France

Or, argent et diamant recyclés

Fait main à la commande

Paiement en 3x sans frais avec

LIVRAISON GRATUITE
Nous offrons la livraison en France et en Europe. Nos colis sont assurés et remis contre signature.

RETOUR GRATUIT
Si votre bijou ne vous convient pas, les retours ou échanges sont acceptés dans un délai total de 30 jours suivant la réception de votre commande.

Plus de détails ici

Bague Ménage à trois en or 18kt.

Trois anneaux indépendants à porter ensemble ou séparément.

Poids moyen d'or : 8,1 g.

Dimensions
- Epaisseur de chaque anneau : 2 mm.

Tous nos bijoux sont fait main à la commande : la fabrication peut prendre de 3 à 4 semaines.

Tous nos produits sont garantis à vie contre tout défaut ou vice caché.

Plus de détails ici

Inspiration : la bague trois anneaux réinventée

La Maison s’est prise au jeu de ré interpréter l’iconique bague Trois ors créée par Jean Cocteau. Composée de trois anneaux fil ronds de 2mm d’épaisseur indépendants les uns des autres, notre modèle vous offre la possibilité de porter les alliances ensemble ou séparément, et même, pourquoi pas, de les partager avec un être cher.

Depuis sa création en 2019, cette bague trois anneaux en or rose, or jaune et or blanc est un incontournable de la Maison. Elle s’inscrit parfaitement dans les codes utilisés par la créatrice pour ses designs : une joaillerie évolutive qui donne le loisir à chacun(e) de s’approprier les pièces et d’inventer une façon toute personnelle de les porter.

Recyclage 1/2 : L’or est collecté puis trié

L’or de vos bijoux provient de pièces vintages, de bijoux cassés et de résidus d’ateliers qui sont collectés. Une fois collectées, les pièces sont triées en fonction de leur conteneur en or.

Celle-ci est mesurée en millième : l’or 18kt contient ainsi 750 millièmes d’or. L’or étant un métal mou, il est nécessairement associé à d’autres métaux afin de rendre le bijou plus solide.

Ainsi, et pour exemple, associé au cuivre en plus ou moins grande quantité il prend une teinte rosée que nous appelons « or rose » ou « or rouge ». 

Néanmoins, dans cette phase du recyclage, le métal associé à l’or a peu d’importance : qu’il soit blanc, rose ou jaune, tout or contenant 750‰ d’or aura la même valeur. Nous souhaitons le débarrasser des autres métaux pour ne garder que l’or pur.

Recyclge 2/2 : L’or est fondu puis affiné

Une fois triées les pièces sont fondues en laboratoire, l’or est chauffé à 1064,18°C, sa température de fusion afin de passer de l’état solide à l’état liquide. Le point de fusion de chaque alliage est différent, l’or va donc naturellement être séparé des autres résidus de matériaux. On obtient ainsi de l’or pur 24 carats, débarrassé de toute autre matière. Ce traitement qui permet de purifier et nettoyer l’or se nomme l’affinage.

Une fois affiné, l’or atteint une pureté de 999‰. Il est ensuite reconditionné sous différentes formes. Les plus communément utilisées en joaillerie sont la grenaille ; la brasure (en photo) ; la plaque et le lingotin.

L’alliage 18 carats

Afin de transformer cet or pur en un nouvel alliage 18 carats ou 750 millièmes, soit 75% d’or pur, nous ajoutons 25% de cuivre et d’argent. L’alliage du cuivre et de l’argent permet de durcir le métal et de lui assurer une meilleure résistance dans le temps.

Le « tirage de fil » une technique artisanale ancestrale

Pour nos alliances Trois ors en fil rond, point d’imprimante 3D ou de découpe laser : la technique bijoutière est restée inchangée depuis des siècles. Obtenir un fil d’or parfaitement rond vous paraît facile ? … maîtrise, expérience et patience sont pourtant nécessaires pour dominer la technique !

Après avoir fusionné l’alliage d’or 18 carats, notre artisan joaillier laisse une fine plaquette durcir. Cette plaquette sera ensuite passée et repassée à la main à travers une machine à tirer les fils.

À la force de l'homme

Traditionnellement, l’artisan était muni d’une simple plaque en métal avec de petites perforations et une pince et travaillait à la force du poignet. Aujourd’hui nous utilisons une machine datant de l’ère industrielle : composée d’un côté d’une plaque en métal avec des perforations de différents diamètres et de l’autre d’une manivelle, notre artisan vient « tirer le fil » à travers des trous de plus en plus petits, pour le mettre en forme jusqu’à obtenir le diamètre souhaité. On obtient ainsi un fil droit.

Une fois le fil formé, nous venons le couper à la bonne dimension pour obtenir la taille de bague souhaitée. Grâce à une pince, notre joaillier lui donne ensuite sa forme circulaire et appose un point de soudure d’or là où les deux extrémités se joignent.

La finition poli miroir pour que les anneaux (et vous) brillent de mille feux.

Il existe autant de finitions qu’il est possible de les imaginer. Les pièces de la Maison Acmée ont toutes une même finition appelée « poli miroir ». Comme son nom l’indique, la pièce finale brille de telle manière qu’il est possible d’y voir son reflet.

L’application des poinçons sur les bagues anneaux “Trois Ors”

Saviez-vous qu’en France il existe deux poinçons obligatoires pour les pièces en or ? Le premier est le poinçon de fabricant (appelé aussi poinçon de maître), un titre décerné par l’État français qui nous habilite à fabriquer des bijoux en matières précieuses.

Le deuxième est le poinçon de titre qui stipule de la valeur de la pièce. Enfin dans notre cas nous apposons aussi le poinçon de marque pour identifier le caractère unique de nos designs.

L’écrin ACMÉE, l’expérience sensuelle du cadeau

Dès l’ouverture de notre coffret sur mesure, la Résine de l’Ogooué dont l’arôme imprègne notre papier de soie, vous emporte dans un voyage olfactif où les sens sont exacerbés par les notes chaudes et envoûtantes de la forêt tropicale.

Tirez sur les boucles de notre ruban marqué à chaud : elles se défont et laissent apparaître un bel écrin minimaliste estampé ACMÉE. Au creux de votre écrin, un trésor scintille doucement. Votre bijou est accompagné de son certificat d'authenticité et d’une carte de remerciement. Chaque détail a été pensé avec soin pour vous offrir une expérience unique et vibrante.

Laissez-vous happer par notre univers sensuel, terre d’évasion où le bijou devient objet d’émancipation.

Joaillerie éthique et engagée

ACMÉE est la première Maison Franco-Argentine de joaillerie responsable.

Notre démarche éthique et engagée est inscrite dans l’ADN de la Maison ACMÉE. Nous avons ainsi fait le choix de façonner nos créations localement, au sein de nos deux ateliers de France et d'Argentine, en précommande et en circuit court, en matériaux précieux recyclés et sourcés sur place.

Métaux précieux recyclés, tracés et certifiés

Nos partenaires et fournisseurs sont des membres certifiés du Responsible Jewellery Council (RJC) garantissant la traçabilité des processus et le respect de contraintes environnementales, éthiques et sociales. Notre or 18 carats recyclé est traçable et certifié COC (Chain-Of-Custody), permettant ainsi de valoriser les ressources en or déjà existantes.

Nos matières premières proviennent de la refonte de pièces vintage, de bijoux cassés et de résidus d’ateliers. L’or et l’argent sont collectés puis fondus et transformés en de nouveaux alliages que nous utilisons pour la réalisation de nos pièces. Une particularité donnant une profondeur et une histoire supplémentaire à celles-ci.

Une joaillerie intégralement fabriquée en France

Chaque bijou ACMÉE est 100% fait en France à partir de métaux précieux sourcés localement. Notre or et notre argent sont labellisés « Origine France Garantie ». Ce label certifie que l’or et l’argent que nous utilisons pour la fabrication de nos pièces est totalement recyclé et raffiné en France.

Fabrication raisonnée en pré-commande

Depuis sa création, la Maison ACMÉE défend une consommation juste et raisonnée : nous produisons en circuit court pour limiter au maximum les distances et les intermédiaires et nos créations intemporelles sont réalisées à la demande. En fabriquant seulement les pièces commandées, nous évitons le gaspillage lié à la surproduction.

Diamants naturels et traçés

Nous sélectionons nos diamants naturels pour leur qualité et leur éclat : ils sont de couleur F à G et de pureté́ VS. Ils sont sourcés auprès de pays certifiés par le Processus de Kimberley.

Ce processus de certification international bannit les régions où le trafic participe au financement des conflits armés et il garantit une traçabilité stricte des diamants, de la mine, jusqu’à vous. La transparence de notre chaine d’approvisionnement est garantie par nos fournisseurs, membres certifiés auprès du Responsive Jewellery Council (RJC).

Qualité de nos diamants : les 4C

Sur l’échelle des 4C qui régit la qualité des diamants, à savoir : Carats ; Couleur ; Clarté et Coupe, la couleur des diamants ACMÉE varie de F à G, leur pureté de VS1 à VS2 et ils sont de coupe excellente.

Couleur

Afin de déterminer la couleur d’un diamant, et classifier leur valeur, une échelle de teintes très subtiles, allant de “D” (diamant d’un blanc glacé exceptionnel – rare à l’état naturel) à Z (diamant d’un blanc virant au jaune) a été établie. Plus un diamant est blanc, plus il est rare.

Ainsi, les rangs F-G désignent la couleur des diamants ACMÉE et leur rang « incolore » à « quasiment incolore » sur l’échelle de classification internationale.

Pureté

Les diamants ACMÉE de clarté VS1 et VS2 contiennent de très infimes inclusions imperceptibles à l’œil nu.

La pureté d’un diamant est établie en fontion d’une échelle allant de FL (diamant pafaitement pur ne présentant aucun défaut) à I3 (inclusions visibles à l’oeil nu).

- FL (Flawless ou « parfaitement pur ») : le diamant n’a pas d’inclusion ou impureté visible même sous un grossissement au microscope.

- IF (Internally Flawless ou « pureté interne ») : Le diamant n’a pas d’inclusion et peu présenter quelques impuretés à peine visibles. Celles-ci sont observables par un évaluateur qualifié sous un grossissement de 10 fois à la loupe ou au microscope.

- VVS1 et VVS2 (Very Very Small inclusions ou « très, très petites inclusions ») : le diamant possède quelques inclusions qui seront visibles au microscope ou à la loupe sous un grossissement x10, ces dernières demeurent difficilement perseptibles.

- SI1 et SI2 (Small inclusions « petites inclusions ») : des inclusions sont visibles sous un grossissement de 10 fois et peuvent être perçues à l’oeil nu par un évaluateur qualifié.

- I1, I2 et I3 (Imperfect ou « Imparfait ») : les inclusions sont parfaitement visibles à l’œil nu. La pierre est plus opaque et manifestement moins brillante.

Coupe

Enfin la coupe « excellente » est la meilleure de toute, celle qui permet au diamant de renvoyer tout l’éclat de la lumière et de briller ainsi de mille feux.

La Créatrice, Sophie Lacombe

D’aussi loin qu’elle s’en souvienne, Sophie a toujours été fascinée par les bijoux. Son père, scientifique, avait coutume de ramener de ses voyages autour du globe des bijoux typiques de chaque contrée visitée. Des objets chargés d’histoire et de sens. De cette tradition est née la passion de notre créatrice pour les voyages et les objets précieux.

Sophie obtient en 2014 un diplôme de gemmologie à Londres auprès Gemmological Institute of America (GIA). Après plusieurs expériences au sein de grandes Maisons de Joaillerie telles que Chanel et Van Cleef & Arpels, elle est rattrapée par sa passion pour les curiosités et son goût pour l’aventure.

En 2015 elle entreprend, un long voyage à travers l’Asie puis l’Amérique du Sud, loin de se douter que ce voyage changera sa vie. Elle tombe amoureuse de l’Argentine, et d’un Argentin, et s’établit dans le pays.

Elle lance ACMÉE en 2018 et fait souffler un vent de liberté sur le marché argentin. De retour en France en 2021, Sophie développe désormais la marque en Europe.

Articles que vous pourriez aimer

Récemment consultés