Bague anneaux Ménage à trois en or 18kt recyclé

1 990,00 €
La bague anneaux Trois ors est un classique joaillier réinventé. Son allure sport et chic en fait un incontournable de la Maison Acmée.
Taille
Quantité

Date d'envoi estimée le 25/06/2024

Fabriqué en France

Or, argent et diamant recyclés

Fait main à la commande

Paiement en 3x sans frais avec

LIVRAISON GRATUITE
Nous offrons la livraison en France et en Europe. Nos colis sont assurés et remis contre signature.

RETOUR GRATUIT
Si votre bijou ne vous convient pas, les retours ou échanges sont acceptés dans un délai total de 30 jours suivant la réception de votre commande.

Plus de détails ici

Bague Ménage à trois en or 18kt.

Trois anneaux indépendants à porter ensemble ou séparément.

Poids moyen d'or : 8,1 g.

Dimensions
- Épaisseur de chaque anneau : 2 mm.

Tous nos bijoux sont fait main à la commande : la fabrication peut prendre de 4 à 5 semaines.

Tous nos produits sont garantis à vie contre tout défaut ou vice caché.

Plus de détails ici

Inspiration : la bague trois anneaux réinventée

La Maison s’est prise au jeu de ré interpréter l’iconique bague Trois ors créée par Jean Cocteau. Composée de trois anneaux fil ronds de 2mm d’épaisseur indépendants les uns des autres, notre modèle vous offre la possibilité de porter les alliances ensemble ou séparément, et même, pourquoi pas, de les partager avec un être cher.

Depuis sa création en 2019, cette bague trois anneaux en or rose, or jaune et or blanc est un incontournable de la Maison. Elle s’inscrit parfaitement dans les codes utilisés par la créatrice pour ses designs : une joaillerie évolutive qui donne le loisir à chacun(e) de s’approprier les pièces et d’inventer une façon toute personnelle de les porter.

Recyclage 1/2 : L’or est collecté puis trié

L’or de vos bijoux provient de pièces vintages, de bijoux cassés et de résidus d’ateliers qui sont collectés. Une fois collectées, les pièces sont triées en fonction de leur conteneur en or.

Celle-ci est mesurée en millième : l’or 18kt contient ainsi 750 millièmes d’or. L’or étant un métal mou, il est nécessairement associé à d’autres métaux afin de rendre le bijou plus solide.

Ainsi, et pour exemple, associé au cuivre en plus ou moins grande quantité il prend une teinte rosée que nous appelons « or rose » ou « or rouge ». 

Néanmoins, dans cette phase du recyclage, le métal associé à l’or a peu d’importance : qu’il soit blanc, rose ou jaune, tout or contenant 750‰ d’or aura la même valeur. Nous souhaitons le débarrasser des autres métaux pour ne garder que l’or pur.

Recyclge 2/2 : L’or est fondu puis affiné

Une fois triées les pièces sont fondues en laboratoire, l’or est chauffé à 1064,18°C, sa température de fusion afin de passer de l’état solide à l’état liquide. Le point de fusion de chaque alliage est différent, l’or va donc naturellement être séparé des autres résidus de matériaux. On obtient ainsi de l’or pur 24 carats, débarrassé de toute autre matière. Ce traitement qui permet de purifier et nettoyer l’or se nomme l’affinage.

Une fois affiné, l’or atteint une pureté de 999‰. Il est ensuite reconditionné sous différentes formes. Les plus communément utilisées en joaillerie sont la grenaille ; la brasure (en photo) ; la plaque et le lingotin.

L’alliage 18 carats

Afin de transformer cet or pur en un nouvel alliage 18 carats ou 750 millièmes, soit 75% d’or pur, nous ajoutons 25% de cuivre et d’argent. L’alliage du cuivre et de l’argent permet de durcir le métal et de lui assurer une meilleure résistance dans le temps.

Le « tirage de fil » une technique artisanale ancestrale

Pour nos alliances Trois ors en fil rond, point d’imprimante 3D ou de découpe laser : la technique bijoutière est restée inchangée depuis des siècles. Obtenir un fil d’or parfaitement rond vous paraît facile ? … maîtrise, expérience et patience sont pourtant nécessaires pour dominer la technique !

Après avoir fusionné l’alliage d’or 18 carats, notre artisan joaillier laisse une fine plaquette durcir. Cette plaquette sera ensuite passée et repassée à la main à travers une machine à tirer les fils.

À la force de l'homme

Traditionnellement, l’artisan était muni d’une simple plaque en métal avec de petites perforations et une pince et travaillait à la force du poignet. Aujourd’hui nous utilisons une machine datant de l’ère industrielle : composée d’un côté d’une plaque en métal avec des perforations de différents diamètres et de l’autre d’une manivelle, notre artisan vient « tirer le fil » à travers des trous de plus en plus petits, pour le mettre en forme jusqu’à obtenir le diamètre souhaité. On obtient ainsi un fil droit.

Une fois le fil formé, nous venons le couper à la bonne dimension pour obtenir la taille de bague souhaitée. Grâce à une pince, notre joaillier lui donne ensuite sa forme circulaire et appose un point de soudure d’or là où les deux extrémités se joignent.

La finition poli miroir pour que les anneaux (et vous) brillent de mille feux.

Il existe autant de finitions qu’il est possible de les imaginer. Les pièces de la Maison Acmée ont toutes une même finition appelée « poli miroir ». Comme son nom l’indique, la pièce finale brille de telle manière qu’il est possible d’y voir son reflet.

L’application des poinçons sur les bagues anneaux “Trois Ors”

Saviez-vous qu’en France il existe deux poinçons obligatoires pour les pièces en or ? Le premier est le poinçon de fabricant (appelé aussi poinçon de maître), un titre décerné par l’État français qui nous habilite à fabriquer des bijoux en matières précieuses.

Le deuxième est le poinçon de titre qui stipule de la valeur de la pièce. Enfin dans notre cas nous apposons aussi le poinçon de marque pour identifier le caractère unique de nos designs.

Articles que vous pourriez aimer

Récemment consultés